18546ème jour

Copenhague I

Vol de 7h00 pour Copenhague. Je profite de la matinée ensoleillée pour me promener dans la vieille ville avec une collègue. La petite sirène est en voyage à Shanghai. Elle est remplacée par son image video en direct de Chine.

18545ème jour

Les amours imaginaires

Comme mon vol est à 8h40, j’ai mis mon réveil à 6h30 et j’ai demandé un taxi à 7h00. Au milieu de la nuit, le téléphone de la chambre sonne. C’est la réception qui m’indique que mon taxi est arrivé. Il est déjà 7h10, j’ai tout simplement oublié de mette mon téléphone à l’heure grecque. Je ne prends pas de douche, je m’habille, je prépare ma valise et je pars. Il est 7h25. J’arrive à l’aéroport à temps et je me rase dans les toilettes.
Journée à Bruxelles.
Le soir je vais voir à côté de chez moi Les Amours imaginaires dont c’est la sortie française. C’est un film attirant, bien dans l’air du temps, intelligent et bien réalisé. Je reste un peu sceptique sur le principe des interviews qui ponctuent le film et ont aussi pour fonction de donner la durée nécessaire à un scénario un peu léger mais la preuve en est faite. Xavier Dolan sera un grand cinéaste.
En sortant, je discute avec le type du guichet, très sympa. Il m’explique comment récupérer l’une des affiches du film, la grande mauve où figure Niels Schneider avec son incroyable sourire et ses cheveux bouclés. Il faut passer le mardi soir, la veille du jour où le film cessera de passer dans la salle.

18544ème jour

Athènes

Le matin, vol Swiss de 9h45 pour Athènes où c’est encore l’été. Réunion avec les mêmes clients que la semaine précédente, près de Omonia. Le soir, dîner en terrasse à ma chère Taverna Byzantina.

18543ème jour

Zurich

Je reprends le vol Swiss pour Zurich de 7h05 dont je commence à avoir une certaine habitude. Série de réunions clients et le soir très long dîner avec des clients. Vers minuit, j’arrive à mon hôtel et j’envoie un mail à Leander pour lui dire que je suis à une centaine de kilomètres de lui.

18542ème jour

Mes joies de l'automne

Aujourd’hui, c’est le merveilleux dimanche d’automne où je prépare à mes filles ma première platée de cèpes de l’automne : les pieds cuits dans de l’huile d’olive, les chapeaux dans du beurre, un peu d’ail, sel poivre, un rien de persil et le bonheur est assuré.
Après midi, thé chez R. pour boucler enfin cette pénible affaire de lada.
Le soir, revu Nosferatu de Werner Herzog afin ma plus jeune fille. Le film a terriblement vieilli jusqu’à en être presque irregardable.
Et puis ce jour, j’ai aussi profité d’avoir le numéro de téléphone de Leander pour lui envoyer un premier SMS.

18541ème jour

Des hommes et des Dieux

Journée de shopping avec Maxime dans Paris. Je le laisse en fin d’après midi et je rejoins mes filles pour aller voir Des hommes et des Dieux, film de Xavier Beauvois d’une telle sobriété que je m’étonne de son succès.

18540ème jour

Twelve

A peine rentré d’un aller retour Düsseldorf dans la journée, je passe chez moi terminer mes rangements et je vais chercher Maxime à la gare d’Austerlitz. Nous dînons chez Isami. Je me rends compte que je ne suis pas vraiment guéri de G. car je ne peux m’empêcher de regarder s’il n’est pas là lui aussi, je sais combien il aime cet endroit.
Après dîner, nous allons voir Twelve de Joël Schumacher avec le très beau Chace Crawford. Puis Maxime et moi dormons tous les deux côte à côte, très sagement.

18539ème jour

Leander XV

De : L. à V.
11:29
Objet : Re : Lucerne and Paris
Hello Vincent,
How are you? Still in Paris these days?
I’ve been to the recruiting Meeting and couldn’t believe how stupid Military was...
Well of course I liked our evening as well and hope there will be more contact...
I can’t tell you the dates for my Paris stay because it is not confirmed yet.
I hope you’re fine and wish you a beautiful day.
Leander
Von meinem iPod gesendet


De : V. à L.
12:43
Objet : Re :Re :Lucerne and Paris
Hello Leander!
Was good having news from you...
I see you send mails from your iPod. I guess it s an iTouch?
The two concerts we attended together are on the web:
The amazing Abbado's Mahler is on arte's site .
And the Dudamel concert is on www.medici.tv. I can see me (or imagine me o:) and I am quite sure it is you in the corner of the first balcony between the pieces of music!
My week is in Paris except for tomorrow, I'll be in Düsseldorf (go and back the same day).
Next week I am in Zurich on Monday, then Athens-Brussels-Paris-Copenhagen-Prague-Vienna-Prague-Vienna-Paris!
Will be ten hard days with fortunately two concerts in Vienna at the Musikverein and a visit of a big Mahler exhibition in Vienna.
I hope you re well.
Would be nice talking with you on the phone when you have time.
Vincent

18538ème jour

Automne

A l’idée de recevoir Maxime chez moi dans trois jours, je panique un peu et je passe toute ma soirée à ranger frénétiquement mon appartement.

18537ème jour

Facetime

Il y a cependant de bons côtés à l’utilisation d’un iPhone 4, en particulier les appels en video. J’ai longuement discuté avec Maxime ce soir était c’était agréable de le voir avec une telle qualité d’image. Il vient à Paris le week end prochain et m’a demandé de l’héberger.

18536ème jour

Leander XIV

De : L. à V.
00:05
Objet : Re :Re :Re :Tomorrow
Hello Vincent,
How are you? Have you arrived in Paris very well?
I hope you are fine and everything is okey. May be you even took a walk around in Lucerne this morning to see the walls?
Just a few minutes before I came back, and had a busy out in Zurich. And tomorrow I’ll be away from school for two days, because of the obligational military pretests.
Thank you again for all yesterday evening. I really enjoyed our discussions and hope you did the same. Also, I’ve been very happy about the two books you gave me, I think that’s the first step in getting closer to the music knowledge :o)...
Good night and start into the next week,
Leander


Pendant mon périple gréco-suisse, j’ai récupéré un iPhone 4 et, comme j’ai un naturel quelque peu impatient, en arrivant chez moi hier soir, je n’ai pu résister à la tentation de le mettre en route. Mais pour ce faire, il faut une micro SIM et, muni d’une paire de ciseaux, j’ai attaqué ma SIM de façon à la ramener à la taille adéquate. J’ai probablement du tailler un peu trop serré, puisque la carte est devenue muette. J’ai un moment pensé que j’avais peut-être fait l’encoche du mauvais côté et, saisi par cette intuition divine, j’ai pratiqué une deuxième encoche à l’opposé. La carte est bien sûr restée muette et j’ai du me rendre à l’évidence, mon iPhone 4 était réduit pour quelque temps à l’état d’un bel iPod Touch.
Ce matin je me suis précipité chez SFR et, à ma grande surprise, sur ma bonne mine et sans même me demander une pièce d’identité, on m’a donné une micro SIM qui a immédiatement fonctionné. Je profite maintenant pleinement des dysfonctionnements de l’antenne del’iPhone 4.
De : V. à L.
19:19
Objet : Lucerne and Paris
Dear Leander,
Yes, I really loved the time we spent together and all our discussions and I hope it represents just a beginning...
I hope you will like the two books. I have chosen them because they are not just boring biographies. I really enjoyed reading them. Ravel by Jean Echenoz is not a biography, it’s a novel even if the content is Ravel’s real life. But I remember I laughed a lot while reading it. And Lorenzo Da Ponte is an amazing character. Venetian catholic priest, he left Venice because he had many affairs with women. He of course worked with Mozart (unfortunately this part of his Memoires is very short) but he also lived in London before being a farmer in the US where, when he was very old, he organized the premiere of Il Barbiere di Seviglia by Rossini. A crazy life, I hope you’ll like both.
Following your advice, I visited Lucerne walls on Sunday morning and it was a very pleasant walk under the sun.
Tell me your dates for your trip to Paris. I will take no travel commitment during that period of time (others than the ones I already have). I can’t wait biking with you on a velib! If you have no other previous arrangement, feel free to stay in my home.
Talk to you soon.
Vincent

18535ème jour

Leander XIII

Il est aussitôt arrivé, portant, ainsi que je le lui avais suggéré, sa belle redingote noire. Comme il était gêné de se faire inviter dans un endroit un peu chic, j’ai annulé ma réservation au Bam Bou et nous sommes allés dans une brasserie de la vieille ville. Je le sentais un peu mal à l’aise de cette rencontre dans la vie réelle et, après avoir parlé de ses études, lorsque la conversation a tourné vers notre surprenante entrée en relation il a tenu à me dire quelque chose comme : ”You know, I think it is more honest on my side to tell you right now that I am not at all attracted by men. I understand from your messages that you are attracted by me and I feel very flattered, but between us, it can never be more than friendship.”. Je ne savais pas trop quoi penser de cette déclaration. En un sens, je devais me sentir heureux qu’il ait souhaité me rencontrer malgré tout, et surtout, il était merveilleux d’avoir son beau visage et ses cheveux d’ange à trente centimètres devant moi et de pouvoir les contempler à loisir. Mais au fond de moi, il y avait une profonde déception que je n’arrivais pas à surmonter. L’ambiance était un peu cassée même si j’essayais de me comporter comme si de rien n’était. A l’issue du dîner, nous nous sommes salués devant le restaurant sans se dire si l’on se reverrait. Il est rentré chez lui à pied, et moi, je suis retourné à mon hôtel.
Ce qui précède était la version A de ma rencontre avec Leander.
Voici la version B:
Je l’ai attendu une dizaine de minutes, le temps pour lui de vérifier qu’aucun spectateur n’avait oublié un effet personnel sur la section de la salle dont il a la charge, puis de se changer. Il est arrivé souriant, dans un blouson de laine grise. Nous sommes partis en direction du Bam Bou en échangeant nos impressions du concert, comme si nous étions déjà de vieux amis. Il était content d’apprendre que ce restaurant faisait partie de The Hotel, l’endroit semble réputé à Lucerne, merci Paris Broadway. La salle du Bam Bou est en sous sol, très belle, toute de rouge et noir, avec des textes en calligraphie chinoise dorée sur les murs. L’endroit, imaginé par Jean Nouvel, était aussi une belle transition avec le KKL. Je lui ai donné les deux petits cadeaux que j’avais commandé à son attention à un libraire de Lucerne, depuis Paris: Le Ravel de Jean Echenoz, et les mémoires de Lorenzo Da Ponte, tous deux bien sûr en version allemande. Il ne les a pas ouverts mais avait l’air touché de l’attention. Nous avons donc fait connaissance dans la vraie vie. J’ai ainsi découvert à ma grande surprise que Leander est un garçon très sportif. Pendant l’hiver, il adore escalader pendant six heures le sommet d’une montagne, son snowboard sur le dos et redescendre en hors piste. Il pratique aussi le Kung Fu depuis quelques années et cet été, il a passé deux mois dans un monastère perdu au fin fond de la Chine, auprès d’un Maître, pour se perfectionner dans cette discipline. Nous avons beaucoup échangé pendant ce dîner, à propos de philosophie, de musique, de voyages, de l’état de la planète et d’écologie. On a bien sûr reparlé du moyen particulier par lequel je suis entré en contact avec lui. Il parle assez bien le français même si nous n’avons échangé quasiment qu’en anglais. Il adore Paris et aimerait venir y étudier l’année prochaine dans le cadre d’Erasmus et il viendra d’ailleurs passer quelques jours de vacances en France début octobre.
Nous avons quitté le restaurant et je l’ai accompagné en direction de chez lui par le Kappel Brücke. Nous nous sommes salués en se promettant de se revoir très vite.
Et voici la version C :
Dès que je l’ai vu, je me suis demandé ce que j’avais bien pu lui trouver pendant le concert Abbado. Il y avait une certaine grâce à observer sa silhouette, mais alors que je l’observais de près, je me rendais compte qu’il y avait une rusticité paysanne dans son visage, rien de l’élégance que j’avais cru percevoir un mois plus tôt. Nous sommes quand même allés au BaM Bou, une belle salle en sous sol de l’hôtel qui s’appelle sobrement The Hotel. L’androit pourrait d’ailleurs s’appeler le coup de bambou, tant il est cher, merci Paris Broadway. Leander avait l’air content de me voir, pas intimidé du tout, moi j’étais gêné de ne rien ressentir pour lui, un peu honteux de m’être emballé aussi vite. On a parlé de tout et de rien, de ma vie, de la sienne, de ses études et de nos voyages, des endroits où il aimerait aller, de Paris et de la Suisse, de son travail au KKL.
Alors que nous nous séparions près de la Hauptbahnhof, il m’a donné son numéro de téléphone et je me suis senti obligé de lui donner le mien.

C’est maintenant à toi, cher lecteur, de décider ce qui s’est réellement passé de soir là. En fonction de ton choix, j’orienterai ma vie dans un sens ou un autre. Je n’ai plus envie de décider, je préfère céder à la douce tentation d’être la marionnette de tes désirs.

18534ème jour

Le concert des Wiener Philharmoniker et de Gustavo Dudamel à Lucerne

Mon réveil sonne à 4h15. J’ai juste le temps de prendre une douche et de boucler ma valise. A 4h40, le taxi est déjà devant l’hôtel et nous partons pour l’aéroport. Il y a une très légère odeur d’acacia qui pénètre par les fenêtres grandes ouvertes et l’autoradio diffuse une très douce musique grecque. Tout serait merveilleux si le compteur du taxi était allumé. Je le fais remarquer au chauffeur qui allume l’éclairage de l’habitacle du taxi et par miracle le compteur devient lisible. Tout ne serait donc qu’un problème de lumière ambiante, mais j’ai la conviction qu’il s’agit d’une embrouille grecque. En arrivant à l’aéroport en effet, alors que le montant reste invisible sur le compteur, le chauffeur appuie à plusieurs reprises sur un bouton mystérieux et m’indiquera que je lui dois 59 Euros, ce qui est une vingtaine de trop. Je n’ai pas envie de m’énerver et encore moins de discuter, je paye.
Je dors une bonne partie du vol Athènes-Zurich, et comme je deviens un spécialiste de la ligne de train Zurich-Lucerne, une heure plus tard, je sors de la Hauptbahnhof de Lucerne, avec, à une main, ma valise, et à l’autre, pendant à un cintre, mon smoking et ma chemise à col cassé fraichement repassée la veille à mon hôtel de Kolonaki. C’est pour lui que je fais tout cela bien sûr, pour lui aussi que je vais chez un coiffeur trouvé au hasard dans la Pilatusstraße.
Je suis tellement fatigué que je dors deux heures à mon hôtel dans l'après-midi, juste avant de me rendre au KKL. C’est le concert de clôture du Festival 2010 et j’ai en effet eu beaucoup de chance de trouver un billet. La salle est pleine à craquer. Alors que je me rends à ma place, juste en dessous de l’orgue, Leander me dépasse sans me reconnaître. Je ne fais rien et préfère m’en tenir à notre rendez-vous tel qu’il est prévu. Le concert démarre par la célèbre ouverture de Rossini La gazza ladra. Elle commence par deux roulements de caisse claire, instrument qui sera donc mis à rude épreuve ce soir. Je suis frappé par la qualité du son, par son naturel confondant que je n’ai entendu dans aucun de mes deux derniers concerts, ni avec l’orchestre de Rotterdam, ni par celui du Kirov. La première partie, bien courte, s’achève par Tres versiones sinfónicas, une œuvre de Julián Orbón, un compositeur cubain élève d’Aaron Copland. C’est agréable à écouter, mais sans génie. Alors que je quitte la salle, j’aperçois la longue silhouette de Leander qui évolue gracieusement dans le coin exactement opposé au mien.
La deuxième partie démarre avec le Divertimento pour orchestre, l’une des dernières œuvres de Leonard Bernstein, qui rappelle a de nombreuses reprises des passages de West Side Story et qui comprend une valse pour cordes dans laquelle les Philharmoniker s’en donnent à cœur joie. Suit la Pavane pour une infante défunte que j’entends pour la première fois en concert. Mais le clou de la soirée, c’est ce Boléro d’anthologie, magnifiquement contrôlé par Gustavo Dudamel et qui s’achève, comme on peut l’imaginer par l’explosion de joie de la salle entière. L'orchestre et son chef nous donnent en bis la valse du Divertimento de Bernstein.
Je quitte la salle et me rends à l’entrée principale pour attendre Leander.

18533ème jour

Leander XII

Dans la matinée, Leander reprend contact avec moi après son mystérieux trip.
De : L. à V.
10:47
Objet : Hello Vincent
Hello Vincent,
How are you?
I hope you passed well your last three days?
Where have you been working these days?
We had our school trip on Tuesday and Wednesday, which was quite beautiful, and yesterday I heard the Lang Lang concert together with the Wiener philharmonie orchestra. You can really be looking forward for tomorrow, it was so amazing!
So what I wanted to do is just to confirm where and when we meet on
Saturday, is it still 8:30 before the kkl main entrance?`
See you then,
Greetings,
Leander


De : V. à L.
10:53
Objet : Re: Hello Vincent
Hello Leander!
That's nice you had a good trip. I am in Athens since yesterday morning.
Weather is beautiful, temperature around 28 degrees. It is still summer here and it is fantastic. Yesterday I had a dinner at a terrace in Plaka with clients. I have a cool job sometimes.
I will fly to Zurich tomorrow and I confirm we meet at the KKL main entrance just after the Dudamel concert.
A friend of mine recommended the Bam Boo restaurant near the KKL. If you like it, may be we can go there?
It is really nice to think we meet tomorrow.
Have a very good day.
Vincent


En début d’après midi, merveilleux déjeuner dans un petit restaurant tout simple dans l’une des galeries qui mène au vieux marché d’Athènes.

De : L. à V.
17:40
Objet : Re: Re: Hello Vincent
Good evening Vincent,
Well, I have just been luckily changing my concerts, so that I can listen to the same as you tomorrow.
This doesn't change anything but just that I maybe have 5 or 10 minutes longer then you after the concert, if this is okey for you?
So I wish you a beautiful evening in Athens, enjoy the wether and temperature, because it's quite cold here.;)
Ah yes, the Bam Boo restaurant I don't know in fact, but of course we can go there if you know where to go;).
See you then,
Leander


De : V. à L.
20:37
Objet : Tomorrow
Hey Leander!
That s really fantastic you can also attend the same concert! I hope you ll like "Pavane pour une infante défunte". It s one of the most delicate piece of music by Maurice Ravel and also one of the most beautiful title in the history of music.
So lets meet just after the concert at the main entrance. And take all your time! It s not a problem...
Will you be dressed with the so elegant KKL long black suit?
So see you tomorrow.
Greetings from Athens!
Vincent


De : L. à V.
22:24
Objet : Re: Tomorrow
Hej,
Well I think I’ll like it, and really am looking forward to hear it.
Okey, let’s meet then, it’s fine. Of course I wear the KKL dress during the concert, and if you wish I still do so after, but I can change clothes as well...
See you then,
leander


De : V. à L.
22:35
Objet : Re: Re: Tomorrow
Good evening Leander!
I ll go to bed soon because my flight is at 6:30 Athens time tomorrow morning!
Regarding the clothes, I think it is not very important... I will probably be dressed a little bit "formal" because I noticed Swiss people like to be dressed more specially than in Paris for concerts...
So feel free to be dressed as you like! (But that s very true you're incredibly elegant in the KKL suit!)
Bien amicalement,
Vincent


Dans la journée j’ai aussi quelques échanges avec un garçon grec au prénom si romantique : Paris. Nous communiquons sur msn messenger depuis longtemps déjà mais il m’a déjà posé deux lapins dont je n’ai pas du me vanter ici. Il m’a promis que nous dînions ensemble ce vendredi soir, mais il tarde à donner des nouvelles. En l’attendant je suis allé à Metropolis, mon disquaire préféré d’Athènes où j’ai trouvé un beau coffret regroupant tous les opéras de Haydn enregistrés pat Antal Dorati, à un prix imbattable. Vers 23h00 Paris me prévient qu’il est fatigué et qu’il souhaiterait reporter notre rencontre au lendemain. Mais le lendemain, je serai à Lucerne et je m’emporte contre lui. Il culpabilise et me dit qu’il prend sa voiture pour venir à mon hôtel du Mont Lycabette.
J’ai la tentation de lui retourner ses lapins, mais quand il arrive je viens le voir. Il a des yeux de bambi immenses, un beau sourire et des lèvres charnues. On se promène à pied dans Kolonaki, on boit un verre de vin blanc dans un bar branché et vers un heure du matin, on se sépare devant mon hôtel, promettant de se revoir dans dix jours. Je peux juste dormir quatre heures avant mon vol pour Zurich.

18532ème jour

Athènes

Lever vers cinq heures pour prendre le premier vol pour Zurich où je rejoins un collègue. Nous prenons ensemble le vol Swiss pour Athènes. Un autre collègue nous rejoint à l’aéroport d’Athènes. Il est venu depuis Paris avec une escale par Rome, et nous partons ensemble dans le plein centre d’Athènes, près de Omonia, pour une réunion de travail, comme toujours très pittoresque dans ce pays. L'un des participant ne parle pas anglais et ma collègue doit lui traduire à l'oreille tout ce qui se dit.
Le soir, dîner en terrasse à Plaka.

18531ème jour

Paul

Je passe chercher un garçon bulgare au Pont Neuf. Il est à Paris depuis peu et étudie à l’American University. Son visage très fin, ses yeux d’un reflet rendu spécial par des lentilles colorées et ses sourcils épilés ne vont pas du tout avec sa carrure trapue. On va dans un restaurant japonais de la rue Saint-Anne, il me raconte sa vie à Sofia et à Salzbourg, ses relations difficiles avec son père et je le ramène chez lui. J’arrive chez moi vers une heure du matin, le temps de préparer ma valise pour une courte nuit.

18530ème jour

Ma bonne fée

Dans la soirée, je passe 58 minutes au téléphone avec la bonne fée. J’aime bien lui parler et j’ai l’impression que c’est réciproque. On parle de G. bien sûr, qui est rentré du Japon et qui va mieux même s’il se sent un peu seul à Paris. Je lui raconte ma relation épistolaire avec Leander et surtout, la façon dont elle a commencé. Elle a l’air à la fois étonnée et intriguée, peut être un peu déçue que j’essaye de tourner ainsi la page de la parenthèse G.

18529ème jour

Leander XI

De : L. à V.
Objet : RE: Next week-end
19:36
Hello Vincent,
Well, I’m happy for you to have had a good weekend.
You must be a great mahler fan, and music at all means quite a lot I think.
For me it’s kind of fun, because in fact I don’t understand a lot from harmonies and classic music. It’s just that I began to love it since I work at the KKL, but in fact I can just say what I like or not... That’s a pity sometimes.
For the next weekend, I think it’ll be better if we just meet after the concert for a drink or coffee or whatever, because I would have listened to different concerts all day long, and I think 3 concerts per day are too mutch to really enjoy or even think about one of them...
What would you say?
Nice evening,
leander


De : V. à L.
Objet : RE:RE:Next week-end
20:34
Good evening Leander !
You are right; I am absolutely stupid to suggest you attend another concert if you already had three before! :)
So the best is to meet after the Dudamel concert, probably around 8:30PM. I am sure I will be hungry and probably you too…
I am happy to invite you for dinner. Is there a place you like not far from the KKL?
I am really happy to meet with you. Tell me if there is anything you would like to know about me before we meet, or a picture if it makes you more comfortable?
Have a very nice evening,
Vincent


De : L. à V.
Objet : Re:Re:RE:Next week-end
22:43
hej Vincent,
We're going for a trip the next to days, so I won't check my mails.
Think it's best to meet after the concert, but I'm not sure when it starts exactly?
Let's meet after for dinner, there are lot's of beautiful places around, but I don't know what kind you like, because we don't know each other very well.
So we can check it out spontaneous then if you're fine with that?
Well I think it would be good if you sent me a picture, so I can make myself proper idea... If you want to have one as well, I can surely send it too.
Till now it's okey for me like that, and it's good that we meet at a neutral place. Let's just see how comfortable we both feel, and then we can decide how to contiue.
Good night,
Leander


De : V. à L.
Objet : Re:Re:Re:Re:Next week-end
23:14
Hello Leander !
I am fine with the programme. My concert begins at 6:30 and should end around 8:30.
So may be we can meet at the main entrance of the KKL, near the ticket office around 8:30?
As suggested by you, we can decide at the last minute where we go for dinner and we will follow your advice, I’m not a complicated person...
You’ll find a picture attached. I shot it in my apartment in Paris. I just hope it will not convince you to never meet me :o)
I of course do not need one of your pictures back!
Well, it’s not sure we will exchange some mails until Saturday, so I also give you my mobile number: +33xxx
I wish you a good trip and I am really happy meeting with you.
Good night for you too.
Vincent

18528ème jour

La Deuxième Symphonie par l'orchestre de Rotterdam

Après la Huitième de Gergiev mercredi, c'est au tour du Théâtre des Champs Elysées de démarrer son cycle Mahler avec la Deuxième Symphonie. Je me demande qui ce soir, dans la salle, a eu une pensée pour l'événement qui avait lieu il y a cent ans jour pour jour à Munich. C'est en effet le 12 septembre 1910 à 20h00 que Mahler dirigeait pour la première fois la Huitième Symphonie devant un parterre de célébrités.
C'est la deuxième fois que j'entends Yannick Nézet-Séguin après sa Carmen du Met, en décembre dernier. Je n'avais pas remarqué alors combien sa direction est agitée. Il en résulte une Deuxième symphonie très nerveuse, ramassée et rapide. Le jeune chef sait ce qu'il veut et il parvient remarquablement à l'obtenir de ses musiciens. L'orchestre de Rotterdam, que j'avais entendu dans sa salle il y a fort longtemps est de bonne qualité, sans doute supérieur à la plupart des orchestres français. La mezzo Ekaterina Gubanova a un timbre de voix un peu ingrat mais sa consoeur Kate Royal se sort magistralement de la périlleuse montée en puissance lors de l'entrée du choeur (qui se lève hélas bien avant de commencer à chanter). Yannick Nezet-Séguin calme un peu son ardeur pour obtenir un Finale recueilli et triomphal, avec des accords d'orgue électronique. L'orgue du théâtre est-il hors d'état de fonctionner?
De retour chez moi, je trouve ce message:
De : L. à V.
Objet : Re : Next week-end
22:54
Hello Vincent,
I'm sorry for letting you wait so long again. You’re always answering faster then I do, but I hope you don't take in the wrong way...
How was your weekend? I hope you could take some relaxing hours after this busy week?
I looked for the next saturday, and I'm working from 10 to 18 o'clock. I think your concert starts 18:30 so?
It would be very interesting to meet you once, and it would make me happy if we meet after the concert. Do you stay in Zurich then, or how do you manage to travel then?
Today was the San Francisco Orchestra playing Beethoven and Berg, it was quite amazing as well...
A very good start to the next week,
leander


De : V. à L.
Objet : RE: Next week end
23:03
Good evening Leander!
This time, I do it even faster because I am online :)
The week end was very nice and we had a fantastic sun in Paris yesterday. Tonight a Mahler 2nd Symphony at the Théâtre des Champs Elysées (not sure I should tell you that you re going to believe I am a mahlermaniac !
Regarding next week end, I will stay in Zurich only for the Saturday night so I will do the trip go and back from Paris in two days.
It would be very nice to meet with you… Do you want we try to buy a last minute ticket for you for the concert?
A very good start of week for you too!
Vincent

18527ème jour

Leander X

De : V. à L.
Objet : Next week-end
00:36
Good evening Leander!
Yes this is the end of this crazy week. I will have a quiet sunny week end in Paris. No particular programme and that’s good...
So it seems we have a chance to meet next week-end? I really like the idea of meeting and talking to you in real life even if this very slow exchange by email is nice and gives us some pieces from the puzzle of our personalities.
It is a pity you work all the next Saturday. I am quite sure we could have found a last minute ticket for you...
Would you accept to be my guest for dinner after the concert? I would be extremely happy!
I wish you too a very nice week end
Vincent

L'après midi, je me promène avec Maxime dans tout Paris, de la Madeleine à la Place des Vosges, en passant par l'Académie Française. Nous nous sommes aussi arrêtés à la Librairie du Musée du Louvre dans l'espoir d'y dénicher un livre sur Charles-Lucien Léandre. Obsession, quand tu nous tiens...
Le soir, alors que je rentre avec ma plus jeune fille à La Sardegna, très bon restaurant du boulevard des Batignolles, je me fais bousculer par un colosse à la tignasse blanche et alors que je m'apprête à être désagréable, je me tais devant le grand sourire de Jacques Weber.

18526ème jour

Leander IX

Alors que j'arrive à la gare d'Austerlitz pour récupérer Maxime, je reçois sur mon iPhone cette réponse de Leander:
De : L. à V.
Objet : TR: LUCERNE FESTIVAL Checkout Confirmation
20:02
Hello Vincent,
Yes, you really are, I don't know how it comes you get the ticket. So I'm happy for you, it will be a very good concert.
It's a pity but I'm working the whole morning and afternoon, but in the evening I won't work.
Well, I hope you’re not working anymore now, and wish you a beautiful weekend.
Best regards,
leander

J'emmène Maxime dîner chez Karl et Erik. Il est très charmant avec son faux air de Tom Cruise dans Risky business. On passe chez moi et on n'y boit même pas un verre. Je le dépose à minuit pile en bas de chez son ex qui l'héberge pour le week end.

18525ème jour

Leander VIII

De : L. à V.
16:28
Objet : Re: Hope you are well!
Hello Vincent,
I’m sorry for not writing you, but was very busy last days again.
The test was cancelled on Tuesday because we arranged to go to a school trip then, so I had it yesterday.
But thank you anyway for wishing me luck.
What's about you?
We’re talking too much about me and other things, I really would like to get an idea of who you are?
What exactly are you doing, what are your interests, and what have been your studies...?
Yesterday I heard a concert from the Philharmonia Orchestra with Helen Grimaud, which was very beautiful.
And because of the tickets, I asked there twice, and there isn’t a chance to get one, because even when your working there, you need to announce 2 months before, that you want the tickets, and this concert have been sold out long times before. So I’m really sorry about that...
Well, I hope your fine, and would like to write you again in the evening, because I haven’t got the other Mail on this computer, so I think I forgot a lot of our questions and discussion topics.
Till then,
leander


De : V. à L.
Objet : Re: Re Hope you are well!
17:44
Bonjour Leander
Thank you for giving news. Makes me happy.
I also have crazy days at the moment. Yesterday, I began at 7 AM at the office for preparing my budget. I had a break for 2 hours in the evening from 8PM to 10PM for a Mahler 8th in Salle Pleyel in Paris and then again at the office from 10PM to 2AM for working again. Crazy as I said. I hope it is not going to continue like this for a long time or I ll be dead soon!
As you are asking, some news about my job. I am sales manager, I work mainly with big international banks and my job consists in managing our local teams plus visiting clients and winning new projects. I am not sure it is so interesting but if you like, you can visit our website at (...)
My studies? Well, I studied economics and statistics in Paris but I moved very quickly to the sales business and before the job I have today, I worked mainly in the sales for big IT companies. I love international sales, because I travel a lot and I have to work with people from very different cultures, which I really like.
I am happy you liked the Philharmonia orchestra concert. I had a look on the programme and I really love Schumann piano concerto. I am sure it was great.
Thank you for asking for the Dudamel tickets. I am not surprised about your answer. If I am couragous I could come to Luzern and try to buy a last minute ticket (as I did for the Gewandhaus concert ten days ago).
Voila!
I hope to have news from you.
I am happy to exchange with you as often as you have time. Or to meet in real. Or to give you a call. Like you feel comfortable.
Have a nice evening.
Vincent

De : L. à V.
Objet : Re: Re :Re: Hope you are well!
22:42
Bonsoir Monsieur,
This sound really crazy, you should take care of overwork:). I won't call myself busy anymore. Just watch out that there are always like islands of disacceleration and power for you, like the concerts and so on. Do you usually decide on your own, how long you work?
Hmmm, for me the economy has something very interesting, but in fact only to understand, what i'm critisising, because in fact i often think that capitalism is one of the biggest "problems" of our modern society. I'm still too young to talk about life and relations, but in my point of view it's a system that is banned to be broken in the near future, and one should really think about an alternative...
I'd so love to study abroad and maybe I will do so in 2 years, or at least go for Eramus during my studies. Languages as well as cultures are so exciting, that's what you should really enjoy about your job. What languages do you speak?
I don't know if there are any last minute tickets for the Dudamel concert, in fact I doubt about that, but if you wish I can ask for you again.
However, we still don't know each other. It's kind of crazy what modern media of communication makes possible.
If your coming to Lucerne in the near future, just let me know, maybe we can arrange something.
Good night and take care that your not working too much.
Leander

Alors que je vérifie les horaires du concert Dudamel sur le site du Festival, je trouve miraculeusement une place (une seule, la dernière, remise en vente je ne sais pourquoi) et je l'achète aussitôt. Je lui écris aussitôt pour le lui annoncer.
De : V. à L.
Objet : TR: LUCERNE FESTIVAL Checkout Confirmation
23:21
Dear Leander ,
I am very lucky.
I think the ticket appeared on the site today. It was the last one!!
Do you work for this one?
Good evening to you too…
Vincent

18524ème jour

La Huitième Symphonie par Valery Gergiev et l'orchestre du Théâtre Mariinski

C'est au cours d'une journée marathon que j'ai trouvé le temps de deux pauses. L'une, très brève, consistait en ce court message:
De : V. à L.
Objet : Hope you are well!
15:32
Thinking about you.
Vincent

L'autre pause, dans la soirée, m'a permis d'aller à l'ouverture de la saison de la Salle Pleyel, avant de retourner au bureau. Concert bien décevant que cette "Symphonie des 250". Il n'y a bien sûr pas besoin de 1000 exécutants pour la Huitième Symphonie mais la clef de son exécution réside dans l'équilibre des masses. Et ce soir, on entendait à peine les enfants, qui ont pourtant un rôle important. Le choeur, venu de Saint Petersbourg, était bien en deçà des attentes qu'il avait suscitées et en sortant du concert, je me demandais pourquoi Gergiev, toujours aussi peu mahlérien, dirige autant cette musique dont il a l'air tant éloigné. Seul passage particulièrement réussi, tout le long intermède orchestral du début du deuxième mouvement, vraiment merveilleux. A part celà, on entendait pas la mandoline, il n'y avait aucun effet de spacialisation des cuivres, mais la palme de la soirée appartient à Monsieur Boukobza qui ose démarrer ses notes de programme par: La découverte (!) par Mahler, d'un court hymne latin de Pentecôte rédigé par un moine bénédictin du IXème siècle, Raban Maur, est à l'origine de la Huitième Symphonie. On peut penser que la découverte, par Monsieur Boukobza, du Veni Creator lui fait écrire de belles bêtises.

18523ème jour

Dîner avec ma bonne fée

De : V. à L.
Objet : Hope you are well!
14:54
I hope your philosophy exam went well.
Vincent

Le soir, je retrouve ma bonne fée pour un dîner aux Fables de la Fontaine, là où j'avais dîné pour la première fois avec G. Nous parlons beaucoup de lui bien sûr, je lui raconte des petits secrets, dont l'histoire des poissons. Il va rentrer demain du Japon et je propose même le rêve fou qu'elle et moi nous allions le chercher à l'aéroport. On s'entend bien tous les deux, nous sommes sans doute très complices, reliés par notre désir de rendre G. heureux, sans jamais y parvenir vraiment.

18522ème jour

Leander VII

De : L. à V.
Objet : Re: From home in Paris (again)
13:19
Bonjour vincent,
Well I don’t mistrust you or whatever you might think, and of course I’ve got a lot of different, also older friends. I prefer older people at this moment, because discussions and topics are so different, I’m happy to have this opportunity.
The only reason is just that the human being is always wanting something and mostly it is not just interest, if you understand, what I mean with this.
It’s just a little bit strange to write to someone, without even having a picture of him, but kind of funny as well...
Your friend environment sounds quite interesting, I have no clue who you are, and this makes it kind of unreal, - that’s it.
Sorry about the Boulez – Bourdieu problem, I’m just having a big philosophy test tomorrow, and it’s because of that I think I mentioned the false one.
Do you like philosophy?
I kind of guess it has a lot to do with music sometimes, generally with arts in every way of aesthetics or metaphysics...
To answer your question about Boulez, I really like his music, and it was very exciting to hear his comments before the concert, to get an idea of what hes thoughts were, while composing.
So I wish you all the best,
leander


De : V. à L.
Objet : From the office (i know that's bad :o) )
15:24
Guten Tag Leander!
(Hab ich gesagt daß ich hab deutsch gelernt wenn ich jung war? Aber ich hab alles vergessen!!)
As you can see, I can't resist answering you quickly.
How can I make you more comfortable about our relation? I proposed we communicate through facebook where you can see some pictures there... Or if you prefer I send you a picture? just tell me.
About philosophy, I have to accept I dont know a lot about it. I have given up reading philosophy books for a long time now. The problem is not time. I never say "I have no time for this". For me it is never a question of time, always a question of priority. I hope one day, I will put philosophy in a better level of priority because I really enjoyed it when I was studying. I had a crazy high appreciation in Philosophy at the baccalaureat with a text by Spinoza :)
Do you know Nietzsche was also a composer and Mahler use one of his Poems in the Third Symphony.
i am impressed by what you said about Boulez and may be it is a domain where I will learn from you and I like this idea! You did not answer me regarding Dudamel's concert. Do you think I could have a chance to have a ticket with your help? Sometimes it is good to dream!
I hope to read you soon.
Avec toute mon amitié,
Vincent

18521ème jour

Dimanche

Un dimanche calme, l'un des derniers de cet été. Je m'installe à la terrasse du café Beaubourg avec mon ordinateur et je mets à jour ces pages, quelques trois mois de ma vie jusqu'à ma rencontre avec Leander et mes premiers échanges avec lui. Pas de nouvelle de lui aujourd'hui. Peut être est-il lassé, ou juste inquiet de cette prise de contact un peu cavalière.

18520ème jour

Leander VI

16:31
De L. à V.
Hej Vincent,
How long are you going to stay in Paris?
I Live in Lucerne, it's quite a beautiful city as well, i really like it. Got something like a mix from a village, and it's still a town, with a lot of cultural programmes.
To be honest with you, I think there must be any other reason, why you started to contact me, and I’m quite a little bit cautious because of that.
But also I’m always interested in meeting people from abroad, because I love travelling and seeing other cultures as well as languages.
So for me it’s okey like that at the moment and of course it’s kind of strange, but we’ll see how it develops.
Greetings to Paris,
Leander
Ps: I attended the Pierre Boulez concert last night, what do you think about the way he composes his music?


Auquel je réponds aussitôt :

17:39
De V. à L. :
Objet : From my home (again)
Hello Leander!
or if you prefer, "Bonjour Léandre!"
It is always nice receiving news from you.
Yes, I am in Paris and probably for ten days which is good... My next trip should be in Athens on September 15th and is not yet confirmed... We'll see...
So let's come to your question and the reason I have contacted you. I think I already answered, but you re right, it is better to be clear. You are incredibly elegant and beautiful and I really felt an irresistible need of finding a way to contact you. This being said, I know we are not at all in the same age range and it would be absolutely stupid on my side to imagine something different than friendship could happen between us. I also believe that friendship has nothing to do with age. My best friend is 85 years old; he is the most famous Mahler biographer in the world. I really like him, I learnt a lot from him and I also have close friends who are my age or much longer. I think my parents tried to educate me with good manners and what I know from your messages has totally convinced me that it is the same on your side. So I don’t believe our relationship could one day be without all the respect you could expect from a true friend. If you want to discuss this more, don’t hesitate to ask questions. I never lied to you and I will never do...
About Pierre Boulez, may be you re going to be surprised but I know him, I have driven him in my car two times and I had a dinner with him after a concert in Bozen. I know him because he is a close friend from my friend (the biographer). I have to recognize that his music is a little bit difficult to my ear and it is probably necessary to have a very high level in music to be able to understand it. But I had a look on yesterday’s programme and I saw there was Messagesquisse which is one of the Boulez pieces I really love. It seems that yesterday, there were two versions of it, the one for 7 cellos I know and a new one for 7 violas, that I did not know. Did you like this piece?
I also know Pierre Boulez's sister; she is 88 and incredibly young. She travels all over the world to attend her brother's concert and she is my model in term of becoming older in a marvellous way.
I would love to come back to Luzern for another concert and my favourite would be the Wiener Philharmoniker Concert in two weeks with Dudamel. Of course it is fully booked. Would I have a chance to buy a ticket with your help and your connexion with the KKL?
I wish you a fantastic week end.
Vincent

18519ème jour

Λέανδρος

Léandre, dans mon souvenir, correspond tout d’abord aux nom des jeunes amants des pièces de Molière, qui a utilisé ce nom par trois fois, dans L'Étourdi, dans Les Fourberies de Scapin et enfin, dans Le Médecin malgré lui.
Leander, dans sa forme allemande, évoque la chanteuse Zarah Leander, que m’avait fait découvrir mon ami N. et dont j’aimais écouter, adolescent, la chanson fétiche Wunderbar!
Avec mon amour pour la musique de Mahler, est venue ma connaissance de Richard Leander, dont le vrai nom était Richard von Volkmann, chirurgien allemand qui a publié plusieurs poèmes et contes de fées dont Frühlingsmorgen et Errinnerung, mis en musique par un certain Gustav Mahler.
Wikipédia m’apprend aussi l’identité de quelques personnages dont j’ignorais l’existence:
- Charles Lucien Léandre, (1862-1934), dessinateur et peintre français,
- Leander Paes, joueur de tennis professionnel indien,
- Leander Haußmann, metteur en scène de théâtre et de cinéma et acteur allemand,
- Leander Starr Jameson, premier ministre de la colonie du Cap en Afrique du Sud,
- Saint Léandre de Séville (né à Carthagène vers 534, mort à Séville en 600), issu d'une notable famille hispano-romaine, et qui devint évêque de Séville en 584 et convertit au catholicisme l'ensemble du peuple wisigoth qui avait conquis l'Espagne.
Mais surtout, lors de mes nombreux voyages à Istanbul, j’ai souvent admiré la Tour de Léandre, depuis les rives du Bosphore, sans jamais la visiter. Sa vision me faisait rêver à l’histoire tragique de Héro et Léandre (en grec ancien Ήρώ et Λέανδρος), couple d'amoureux de la mythologie grecque. Héro est prêtresse d'Aphrodite à Sestos, sur la rive européenne de l'Hellespont, tandis que Léandre habite à Abydos, sur la rive asiatique. Toutes les nuits, Léandre traverse le détroit à la nage, guidé par une lampe qu'Héro allume en haut de la tour où elle vit. Mais lors d'un orage, la lampe s'éteint et Léandre s'égare dans les ténèbres. Lorsque la mer rejette son corps le lendemain, Héro se suicide en se jetant du haut de sa tour.

18518ème jour

Leander V

Je n’ai pas eu de réponse de Leander mais je lui réécris alors que je suis dans le train.
18:03
From V. to L.
Objet : From the train again
Dear Leander,
This time, I write to you from the Thalys between Bruxelles and Paris. I come back from a long business trip and I should hopefully enjoy Paris for a few days.
I hope you are well. I had no answer from my last email. I guess you are busy. If you are not so much interested in discussing with me, feel free to tell me (I don’t want to be boring :o)) On my side, I have to recognize I really like our exchanges. I believe there is something very romantic and old fashioned in discovering somebody through mail, even when if it is electronic. And I like what I know about you, even if I don’t know so much.
Do you know your first name Leander has a French translation : Léandre, which sounds very nice. It is the name of young lovers in many Molière's plays... It s a very rare first name in France but it has been becoming very posh and fashioned during the very last years!
I was at the Amsterdam Concertgebouw hall last Tuesday for a concert by the Gustav Mahler Jugend Orchester, an orchestra founded 20 years ago by Claudio Abbado. It s composed only of young guys from all European countries and they are full of energy. they played a Crazy vitaminized Bruckner 9th Symphony.
I hope you will have some time to answer me. If you prefer another way of communicating ( a chat or a real meeting), just let me know.
Mit freundlichen Grüßen,
Vincent


Alors que j’arrive chez moi, je reçois la réponse :

19:11
De L. À V.
Objet: AW: From my hotel in Zurich
hello Vincent,
well, I've got a lot of things to do, but I'm sure I'm not as busy as you are.
Hmm, I think you will be surprised, but I'm still in school, last year now, so the job at KKL is just beneath my usual school days.
So you’re originally from Paris, or where do you come from?
It's such an interesting city, and I really love the French way of living, as well as the languages, it's the most beautiful for me.
You must be a passionate music fan so, if you’re listening to so many concerts while doing your working trips around Europe.
About your thoughts, that I don't want to stay in contact well I must just say, it's kind of unusual way to communicate, it's like a chat or something, and I normally don't do stuff like this. That's the reason why I am may be a little "careful".
Wish you a nice evening,
Leander


À laquelle je réponds bien sûr.

20:28
De V. à L.:
Objet : From my home
Hello :)
I just arrived in my home in Paris....
Makes me happy to read your message....
Do you live in Luzern?
To answer to your question, I was born in the centre of France, in Clermont Ferrand. I moved to Paris for studying and I felt in love with this city.
I am happy you also like it. I hope one day I can be your guide here.
I totally understand you are a little bit cautious about me because it is very true we have an unusual beginning of relation... I hope you do not imagine I did it many times in my life :). I would like to tell you I am a very trustable person, but of course you don't know me and you have no particular reason to believe me... I just hope you will agree with this one day in the future. But I really want you to feel free. I am happy to continue this discussion. If you want to stop at a certain level, I promess I will not insist...
With my very best regards from a city you like.
Vincent

18517ème jour

Ouderkerk

Des rendez vous clients à Amersfoort, petite ville sans intérêt et près de Schiphol. Je dîne de nouveau à Ouderkerk dans un merveilleux petit restaurant au bord de l’eau: Le relais du chasseur (Jagerhuis). Puis je conduis ma collègue jusqu’à Maastricht pour une nuit bien méritée.
janvier 2017
decembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
aout 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
fevrier 2015
janvier 2015
decembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
aout 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
fevrier 2014
janvier 2014
decembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
aout 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
fevrier 2013
janvier 2013
decembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
aout 2012
juillet 2012
juin 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
fevrier 2012
janvier 2012
decembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
septembre 2011
aout 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
fevrier 2011
janvier 2011
decembre 2010
novembre 2010
octobre 2010
septembre 2010
aout 2010
juillet 2010
juin 2010
mai 2010
avril 2010
mars 2010
fevrier 2010
janvier 2010
decembre 2009
novembre 2009
octobre 2009
septembre 2009
aout 2009
juillet 2009
juin 2009
mai 2009
avril 2009
mars 2009
fevrier 2009
janvier 2009
decembre 2008
novembre 2008
octobre 2008
septembre 2008
aout 2008
juillet 2008
juin 2008
mai 2008
avril 2008
mars 2008
fevrier 2008
janvier 2008
decembre 2007
novembre 2007
octobre 2007
septembre 2007
aout 2007
juillet 2007
juin 2007
mai 2007
avril 2007
mars 2007
fevrier 2007
janvier 2007
decembre 2006
novembre 2006
octobre 2006
septembre 2006
aout 2006
juillet 2006
juin 2006
mai 2006
avril 2006
mars 2006
fevrier 2006
janvier 2006
decembre 2005
novembre 2005
octobre 2005
septembre 2005
aout 2005
juillet 2005
juin 2005
mai 2005
avril 2005
mars 2005
fevrier 2005
janvier 2005
decembre 2004
novembre 2004
octobre 2004
septembre 2004
aout 2004
juillet 2004
juin 2004
mai 2004
avril 2004
mars 2004
fevrier 2004
janvier 2004
decembre 2003
novembre 2003
octobre 2003
septembre 2003
aout 2003
juillet 2003
juin 2003
mai 2003
avril 2003
mars 2003
fevrier 2003
janvier 2003
decembre 2002
novembre 2002
octobre 2002
septembre 2002
aout 2002
juillet 2002